Prieuré d'Anseremme

rue du Prieuré 22
5500 Anseremme

Prieuré d'Anseremme

rue du Prieuré 22 5500 Anseremme

Le Prieuré, future dépendance de l’abbaye de Saint-Hubert, refuge, maison de repos…

Les vieux écrits le citent sous le nom de maison seigneuriale. Dès le 11e siècle, il en est fait état, notamment dans le Cantatorium de l’abbaye de Saint-Hubert.

Il faut savoir que la terre d’Anseremme avait été donnée à l’abbaye, en même temps que beaucoup d’autres biens et propriétés, au début du 9e siècle, par l’évêque de Liège, Walrand.

L’actuel bâtiment du Prieuré remonte à la fin du 15e siècle, mais certains travaux ont encore été effectués vers la fin du 16e siècle par l’abbé Remacle de Marche.

Toutefois, en ce qui concerne la vieille église accolée au bâtiment et communiquant directement avec celui-ci par une porte intérieure, il convient de noter qu’elle fut entièrement détruite par un incendie et rebâtie au 18e siècle.

Les moines furent chassés lors de la Révolution française et le Prieuré, ainsi qu’une bonne partie de la vallée, devinrent par la suite la propriété de la famille Amand. Les bâtiments étaient loués à différentes familles d’agriculteurs.

L’extérieur ne fut que peu modifié. La cour intérieure est demeurée pratiquement inchangée, sauf la transformation d’un bâtiment de grange postérieur, semble-t-il, à l’époque des moines, et aménagé en cloître.

Dans le cloître sont disposées de petites dalles bleues, sur lesquelles ont voit, simplement gravé, un chiffre romain: « IX, XI,… » : ce sont les pierres tombales de moines, trouvées sur place. Ils n’avaient pas droit à d’autre inscription sur leur tombe…


A cet endroit :

Marie Hallynck & Muhiddin Dürrüoglu