Église Saints-Martin-et-Adèle - Orp-le-Grand

Place du XIIe Dragon français
1350 Orp-le-Grand

Église Saints-Martin-et-Adèle - Orp-le-Grand

Place du XIIe Dragon français 1350 Orp-le-Grand

Dédiée aux Saints Martin et Adèle, l’église décanale d’Orp-le-Grand est un remarquable édifice de style roman, d’inspiration mosane, doté d’un avant-corps (westbau) d’inspiration rhénane.

En mai 1940, elle a été ravagée par un terrible incendie qui détruisit tout le mobilier mais fort heureusement laissa les murs intacts.

Cette église romane,qui date du 12e siècle a succédé en fait à trois constructions préromanes dont la première remonte au 8e siècle lors de la fondation, par Sainte Adèle, d’un monastère à Orp-le-Grand. Détruits lors des invasions au cours des 9e et 10e siècles, les bâtiments furent réédifiés jusqu’à l’église actuelle du 13e siècle.

Lors de la restauration au lendemain de la deuxième guerre mondiale, on veilla à préserver l’homogénéité de ce merveilleux édifice et, pour ce faire, on remit en chantier la carrière d’où provient la pierre d’origine, la pierre d’Orp. Les murs extérieurs ont le plus souffert de l’usure du temps et, au cours des siècles, il fallut y remédier en utilisant les matériaux que l’on avait sous la main : grès, tuffeau, silex et même la brique.

Les fouilles ont permis de redécouvrir une magnifique crypte dont la tradition locale avait toujours affirmé l’existence.

La décoration intérieure est d’une grande sobriété. Du mobilier ancien restent la statue de Sainte Adèle et la châsse renfermant ses ossements, deux médaillons en bois sculptés par Laurent Delvaux, un bénitier et les fonts baptismaux en pierre bleue des 16e et 17e siècles

Les vitraux modernes sont l’œuvre du maître-verrier Michel martens.


A cet endroit :

Marianne Croux soprano