Église Saint-Martin - Ciergnon

Rue des Marmozets 9
5560 Ciergnon

Église Saint-Martin - Ciergnon

Rue des Marmozets 9 - 5560 Ciergnon

Situé sur le versant nord de la vallée de la Lesse, le petit village de Ciergnon est connu pour son domaine royal. Le village compte également une église en retrait de la route principale, là où l’habitat s’est développé au fil des siècles.

L’église Saint-Martin de Ciergnon se dresse sur une petite butte au centre du village. Les sources concernant l’histoire de cette église sont laconiques. Dans la mesure où la localité est citée dès le XIIe siècle comme appartenant à la seigneurie de Rochefort, il y a tout lieu de penser qu’une église paroissiale s’élevait au centre du village dès cette époque. Beaucoup plus tard, la carte de Ferraris (1770-1777) représente, de manière certes très schématique, l’église paroissiale à la fin de l’Ancien Régime.

L’église actuelle est construite en 1899 et 1900 sur les plans de l’architecte Edouard Van Gheluwe. Cet architecte, essentiellement actif dans la Province de Namur et, dans une moindre mesure, dans celle du Luxembourg, est connu pour sa production architecturale abondante. On lui doit de nombreuses églises paroissiales, bâties entre 1891 et 1906, qui illustrent une belle diversité des formes et modèles des styles néo-médiévaux.

L’église Saint-Martin de Ciergnon est une église néogothique bâtie en briques et pierres bleues. Derrière une tour occidentale de plan carré, flanquée d’une tourelle d’escalier polygonale, s’étend une nef à vaisseau unique, puis un étroit chœur à chevet plat. La haute tour à trois registres domine largement la volumétrie de l’ensemble. Comme souvent, elle affiche sur sa face principale, qui s’offre d’emblée au fidèle, la composition la plus sophistiquée de l’élévation extérieure, une élévation où l’arc brisé règne en maître. On y observe, au rez-de-chaussée, un large portail, au premier étage, une large baie à triplet et, au dernier registre, des baies géminées couplées à un petit oculus faisant écho à celui qui, au rez-de-chaussée, perce le tympan du portail. Les autres façades, plus sobres, sont rythmées par l’alternance de hautes lancettes et de contreforts.  

L’intérieur de l’édifice frappe par l’harmonieuse combinaison des choix chromatiques. L’enduit mural blanc, abondamment éclairé par les larges fenêtres perçant les murs de la nef, tranche avec la pierre bleue du dallage, des autels et des culots qui jalonnent le sommet des murs. Ces derniers supportent un large berceau lambrissé en arc brisé surbaissé, orné avec une élégante parcimonie de motifs bichromes ; le même parti a été choisi pour couvrir le chœur. A l’ouest, des piliers en pierre bleue servent d’appui à une tribune d’orgue bordée par un garde-corps ajouré dont le bois rappelle celui de la voûte.

L’église Saint-Martin de Ciergnon abrite un mobilier diversifié , comme une chaire de vérité datant de la 1ère moitié du XVIIIe siècle, trois bancs de la nef datant du XVIIIe siècle, mais aussi des fonts baptismaux très sobres datés du XIIe siècle, qui constituent assurément le patrimoine le plus ancien de l’église et rappellent les origines médiévales de la localité. Plusieurs statues polychromées du XIXe siècle complètent le patrimoine artistique qu’abrite l’église Saint-Martin, notamment une Vierge à l’enfant richement habillée de soie, de perles et de fourrure. L’Institut Royal du Patrimoine Artistique (IRPA) fait état de dons réalisés par la famille royale, notamment une chape liturgique (vêtement ecclésiastiques datant du milieu du XIXe siècle (1841-1860).

Pauline Foglia & Mathieu Piavaux

Avec l’assistance technique du Service du Patrimoine culturel de la Province de Namur.

A cet endroit :

Journée des orgues - Jean-Luc Ho & la Guilde des Mercenaires

Recevoir le programme du festival