Collégiale Notre-Dame de Dinant

place Reine Astrid 3
5500 Dinant

Collégiale Notre-Dame de Dinant

place Reine Astrid 3 5500 Dinant

Une pieuse légende affirme que le premier oratoire de Dinant fut bâti par saint Materne vers 320. L’évêque voulait honorer la Verge en ce lieu. En fait, une petite église est attestée en 934, puisque l’évêque de Liège, Richier, décide à cette date de la remplacer et de l’élever au rang de collégiale.

Vers 1175, une église romane plus vaste prit la place de l’ancien sanctuaire. En 1227, la chute d’un important pan de rocher l’écrasa presque totalement. Il n’en reste qu’un portail dégradé, quelques arcades et le baptistère. Un chœur et un transept furent érigés entre 1227 et 1247.

Puis la reconstruction s’étendit sur une bonne part du 13e siècle. La nef ne fut achevée qu’en 1279.

La collégiale rappelle en pays mosan l’architecture champenoise avec ce chœur et ce transept dotés d’une cursive intérieure. Les voûtes à ogives pointues appartiennent à la fin de l’époque gothique, car elles furent refaites après le sac de Dinant en 1446. Pour s’être rangés aux côtés du roi de France Louis XI et avoir osé pendre en effigie Charles le Téméraire, les Dinantais eurent à souffrir de terribles représailles de la part du duc de Bourgogne. La ville brûla pendant trois jours entiers et la collégiale ne fut pas épargnée. Les deux tours de façade demeurèrent inachevées. Un inattendu clocher bulbeux vint coiffer la collégiale en 1566, lui conférant cette allure typée à défaut d’être heureuse… Tous les portails qui subsistent sont ornés d’un intéressant sigle de sculptures.

Visite guidée tous les dimanches de juillet et août à 15h00. Possibilité de visite guidée pour groupe sur demande.

Réservation et renseignements à la Maison du Tourisme ou à collégiale.dinant@skynet.be


A cet endroit :

Orchestre de Chambre de Liège