Château de Biesme

rue du Mont 1
5640 Mettet

Château de Biesme

rue du Mont 1 - 5640 Mettet

Le château se situe dans la commune de Mettet en Province de Namur. Le village de Biesme est une terre mérovingienne qui, jusqu’au XIIe siècle, releva de l’abbaye de Saint-Gédéon de Cologne, ce qui lui valut le nom de “Biesme-la-Colonoise”.

La documentation autour de ce château est peu abondante. C’est une propriété privée depuis plusieurs siècles. Son patrimoine architectural a subi de si importantes modifications qu’il ne peut être le représentant d’un siècle ou d’un style. Mais cette grande propriété ayant autorité sur les terres voisines marqua l’Histoire régionale. Le château de Biesme est l’ancien siège de la seigneurerie acquise en 1671 par la famille de Gozée. La liste ininterrompue des seigneurs de Biesme commence avec le XVe siècle : Jean III, comte de Namur, le Duc de Bourgogne, Jacques de Senzeilles en 1497, Philippe de Marbaix en 1603, Philippe de Tayenne, maître de forges, en 1619, Martin-Alexandre Desmanet, seigneur de Sart-Eustache, en 1709. Ce dernier cèdera la basse, moyenne et haute justice sur Biesme avec tous ses droits, honneurs et prérogatives. Le dernier seigneur est Charles-Alexis Desmanet, possesseur des droits seigneuriaux abolis par la révolution en 1794. Frédéric Desmanet de Biesme sera le dernier à en porter le titre.

Comme nous l’explique Le patrimoine monumental de la Belgique, cet ensemble architectural, dont les origines remontent aux XVIe et XVIIe siècles, se dresse sur une pente au nord-est du village. Il est entouré d’un grand parc. Le château est élevé en moellons de calcaire, clôturé sur trois côtés et flanqué de trois tours d’angle. Les ancres datent le corps de logis de 1613 mais il est sans doute plus ancien vu la couture entre les deux dernières ancres. L’agrandissement du corps de logis a peut-être fait disparaitre la quatrième tour d’angle. Avec les remises à voitures du XIXe siècle, l’habitation à deux niveaux compose l’aile sud. Le portail d’entrée en plein cintre est placé dans l’aile est. La partie classique du château sera complètement détruite par le feu lors de l’invasion allemande le 23 août 1914. Il a été restauré et embelli au cours des années suivantes par ses propriétaires successifs. Le site a donc connu de fortes restaurations au XXe siècle : crénelage des murs pour relier les trois tours ; construction dans l’angle nord-ouest d’une barbacane creusée de deux arcades, remaniements dans la grosse bâtisse à l’extérieur du quadrilatère. Par comparaison, repérez dans la rue aux n°11 et 12, deux autres bâtisses néo-classiques.

Le nom du village, Biesme, apparaît en 898 sous l’orthographe Beverna ou Bebronna, qui signifie “rivière du castor”. C’est un village agricole et résidentiel. Les pentes douces alternent avec le relief accidenté, offrant ainsi un décor pour de belles promenades.

Julien Bohet,

avec l’assistance technique du Service du Patrimoine culturel de la Province de Namur.


Recevoir le programme du festival